Le pèlerinage de Soeur Fidelma

téléchargement (4)

L’histoire :

An 666. Sœur Fidelma, princesse et avocate renommée dans les cinq royaumes d’Éireann, embarque pour un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle afin de trouver un peu de paix et faire le point sur sa vocation. Mais l’atmosphère du navire ne se révèle guère propice à la méditation et la traversée vers l’Ibérie sera plus mouvementée que prévu. Au lendemain d’une effroyable tempête, une religieuse disparaît du bord dans des circonstances pour le moins douteuses… Fidelma n’a d’autre choix que de mener l’enquête, mais sa tâche est d’autant plus délicate qu’un des passagers est loin d’être un inconnu pour elle : le bel et arrogant Cian, celui qui lui a brisé le cœur dix ans auparavant, est à bord, bien décidé à ne pas lui simplifier la vie! Entre un assassin et les fantômes du passé, sœur Fidelma aura fort à faire.

Mon avis :

Fidelma et moi, c’est une grande histoire d’amour qui dure depuis 10 ans maintenant. Bon, j’avoue, ma PAL étant assez conséquente, ça fait longtemps que je l’ai délaissée pour lire autre chose. Fidelma, excuse moi pour mes infidélités passagères.

Aussi, quand dans le cadre du challenge des 4 As, il m’a fallu lire un policier ou thriller avec un personnage récurrent, je me suis dit qu’il serait bon de revenir faire coucou à mon avocate préférée.

Enfin… Avocate, c’est vite dit. Dans cet opus, elle est plus enquêtrice que plaideuse. Mais ce n’est pas sans me déplaire. On retrouve une Fidelma fidèle à elle-même mais amputée de son Eadulf qu’elle adore malmener. Je dois dire que moi aussi, il m’a manqué son compagnon. Fidelma sans Eadulf, c’est un peu Astérix sans Obélix. Ok, la comparaison est un peu hasardeuse mais vous saisissez l’idée : il manque quelque chose…

J’ai toujours soupçonné une idylle entre eux. Je pense ne pas être trop loin de la vérité vu comme Fidelma pense à Eadulf… Et pile à ce moment, qui débarque dans le bâteau ? L’ex de Fidelma…

Alors, je précise tout de suite à mes chers lecteurs, qu’à l’époque, il était courant de coucher ensemble entre religieux(ses) parce que cette église n’avait pas reconnue celle de Rome. Il existait même des couvents mixtes.

Fidelma va tenter de mettre ses sentiments actuels et passés pour résoudre ces meurtres. Et comme à son habitude, elle vous nous prouver que l’évidence n’est pas forcément la réalité des faits. Ce n’est pas forcément vers les personnages les plus charismatiques qu’il faut se tourner pour résoudre une énigme (là, je vous aide très fortement pour la résoudre).

Seul bémol à ces retrouvailles entre Fidelma et moi : les trop nombreuses citations latines et religieuses. Ce ne m’avait jamais trop gêné auparavant. Est-ce seulement dans cet opus ? Va falloir que j’en lise un autre très vite (surtout que la dernière phrase nous laisse plein de suspens).

Bonus :

Avec cette lecture, je valide mon option 3 du Challenge des 4 As. Le personnage récurrent est, vous l’aurez deviné, Soeur Fidelma 😉

4-as

 

Publicités