La petite couturière du Titanic

couv29802838

L’histoire

Tess est douée pour la couture. Elle rêve d’en faire son métier. Mais pour le moment, elle est bonne à CHERBOURG où elle s’ennuie. Aussi, quand le Titanic accoste, elle claque la porte et décider de provoquer sa chance. Elle embarque sur le Titanic aux côtés de Lucy, célèbre sytliste. Au bout du voyage, New-York et l’espoir d’une vie où tout est permis.

Mon avis

Alors, pas de grosse surprise. Comme tout le monde le sait, le Titanic coule (n’est ce pas James Cameron ?). Mais comme Tess embarque du bon côté des ponts, elle survivra (et ne fera pas comme Rose Dawson). Et c’est là toute l’originalité du roman : se placer après le naufrage. Là où l’on se pose des questions. Là où les survivants culpabilisent et sont seuls face à leur conscience. Là où l’on enquête (officiellement ou non). Là où l’on se retrouve alors que l’on se pensait mort. Là où il faut prendre des décisions qui changeront le cours de sa vie. Assurément, la catastrophe a changé les vies.

Ce roman allie 2 de mes passions : la lecture et la couture. Quel plaisir… Grâce à des descriptions soignées, j’avais réellement l’impression d’être dans l’atelier de Lucy, de toucher les étoffes, d’entendre le son mécanique des machines à coudre. Un vrai voyage dans un temps qui amorce un changement radical… Et un excellent moment de lecture même si ce n’est pas de la grande littérature.

Publicités