A l’Ouest, rien de nouveau

Voici un classique que je n’avais jamais lu. Et pourtant, le thème me parle assez. Heureusement, le baby challenge « historique » de L@ y remédie !

L’histoire : Paul est un jeune allemand dans l’enfer de la Première Guerre Mondiale. On le suit, lui et ses amis, au travers de leurs pensées, leurs peurs et leurs espoirs…

Mon avis : une réelle claque ! Ok, tout ce que j’ai lu sur ce sujet tournait autour du point de vue des français. Avec ce roman, j’ai pu voir le point de vue d’un allemand. Et même si je m’en doutais, les allemands étaient comme les français. De pauvres jeunes gens arrachés trop tôt à la vie et à la jeunesse.D’ailleurs, Paul, après avoir tué un ennemi, l’exprime parfaitement

 » Pourquoi ne nous dit-on pas sans cesse que vous êtes, vous aussi, de pauvres chiens comme nous, que vos mère se tourmentent comme les nôtres et que nous avons tous la même peur de la mort, la même façon de mourir et les mêmes souffrances ? Pardonne moi, camarade ; comment as-tu pu être mon ennemi ? Si nous jetions ces armes et cet uniforme tu pourrais être mon frère, tout comme Kat et Albert. Prends vingt ans de ma vie, camarade, et lève toi…Prends en davantage, car je ne sais pas ce que, désormais, j’en ferai encore. »

Ce roman témoigne de ce rite initiatique qu’est la guerre. Le basculement vers l’âge adulte est très brutal. D’ailleurs, Paul et ses amis le constatent avec les nouvelles recrues qui, bien que pratiquement du même âge, ont l’air beaucoup plus vieux qu’eux.

J’ai eu du mal à  ne pas voir dans Paul l’auteur lui-même. Le roman est tellement bien écrit qu’on a l’impression de lire le journal intime de Paul ou, à tout le moins, un reportage très circonstancié de ce qui se passe dans les tranchées. Ceci dit, en réfléchissant, je pense que ces pages auraient été censurées par les autorités. Il ne faut pas critiquer ! Il faut être dans le rang…

Malgré tout, la guerre a eu du bon : elle a développé l’entraide et l’amitié entre les protagonistes qui sont plus touchants les uns que les autres (excepté Himmelstoss). Et jusqu’au bout, on espère… On espère qu’ils survivront tous à cette boucherie… J’ai été surprise de connaître le temps passé dans les tranchées pour les plus anciens. Près de 3 ans. Un réel miracle. En revanche, j’ai été déçue de ne pas savoir où se situait précisément l’intrigue. Au final, l’auteur le sait-il vraiment vu que tout le paysage est bouleversé, hâché et détruit à cause des obus ?

Ce livre, parce que bouleversant, est à lire absolument… Pour se souvenir de tous ces jeunes, morts pour rien…

 Logo Livraddict

Publicités