A l’encre russe

9782253177548-T

L’histoire

L’Enveloppe a valu au jeune romancier Nicolas Kolt un succès international et une notoriété dans laquelle il tend à se complaire. C’est en découvrant la véritable identité de son père et en fouillant jusqu’en Russie dans l’histoire de ses ancêtres qu’il a trouvé la trame de son premier livre. Depuis, il peine à fournir un autre best-seller à son éditrice. Trois jours dans un hôtel de luxe sur la côte toscane, en compagnie de la jolie Malvina, devraient l’aider à prendre de la distance avec ses fans. Un week-end tumultueux durant lequel sa vie va basculer…

Mon avis

Tatiana de Rosnay était venue par chez moi au moment de la promo de ce livre. Et il faut dire que ses talents d’oratrice couplés à une communication hyper travaillée (un compte twitter de Nicolas Kolt avait été créé) me donnaient l’envie de le lire. Or, il traînait au fin fond de ma PAL. Un petit défi et les souvenirs de cette rencontre l’ont fait ressortir.

Peut être que j’en attendais trop car j’ai été hyper déçue par cette lecture. C’est d’un ennui… On oscille entre les flashbacks (qui eux, pour le coup, étaient intéressants) et le quotidien d’un jeune auteur dépassé par les événements qui lui montent à la tête. Parce que oui, je le dis, Nicolas Kolt est tout bonnement imbuvable (la politesse m’empêche de dire que c’est un sombre connard). Le genre d’auteur qui te ferait détester ses livres si tu savais comment il est en réalité. Peut être qu’on idéalise un peu trop nos auteurs fétiches. Peut être qu’ils sont de vrais salopards dans la vraie vie. Mais je reproche à Tatiana de Rosnay de m’avoir fait perdre mes illusions.

Mauvais karma ou retour de bâton (mérité) pour Nicolas Kolt mais j’ai trouvé l’enchaînement de ses mésaventures un peu trop tiré par les cheveux. C’était poussif, cousu de fil blanc tant en étant incohérent. J’avais l’impression que l’auteure se perdait et nous perdait par la même occasion. Et le dénouement final qui rappelle un peu trop une catastrophe survenue en Italie… Le naufrage du Titanic en livre…

Pourtant l’idée du secret de famille si chère à l’auteure était prometteuse. Mais là encore j’ai eu l’impression de quelque chose de brouillon et de non abouti.

Effectivement, il ne s’agit pas du meilleur De Rosnay. Mais cela ne va pas m’empêcher d’en lire d’autres.

Bonus 1

Avec cette lecture, je valide mon défi principal du défi des 4 As avec mon équipe des Trèfles qui déchire tout…

Il fallait lire un livre dont le titre ou la couverture suggère nettement l’été. Je crois que je suis dedans 😉

4-as

Bonus 2

Des petites photos de la rencontre avec Tatiana de Rosnay

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s