1Q84

couv40484689

4eme de couverture : Au Japon, en 1984.
C’est l’histoire de deux mondes, celui réel de 1984 et un monde parallèle tout aussi vivant, celui de 1Q84. Deux mondes imbriqués dans lesquels évoluent, en alternance, Aomamé et Tengo, 29 ans tous deux, qui ont fréquenté la même école lorsqu’ils avaient dix ans. A l’époque, les autres enfants se moquaient d’Aomamé à cause de son prénom, « Haricot de soja », et de l’appartenance de ses parents à la nouvelle religion des Témoins. Un jour, Tengo l’a défendue et Aomamé lui a serré la main. Un pacte secret conclu entre deux enfants, le signe d’un amour pur dont ils auront toujours la nostalgie.
En 1984, chacun mène sa vie, ses amours, ses activités.
Tueuse professionnelle, Aomamé se croit investie d’une mission : exécuter les hommes qui ont fait violence aux femmes. Aomamé a aussi une particularité : la faculté innée de retenir quantité de faits, d’événements, de dates en rapport avec l’Histoire.
Tengo est un génie des maths, apprenti-écrivain et nègre pour un éditeur qui lui demande de réécrire l’autobiographie d’une jeune fille qui a échappé à la secte des Précurseurs. Il est aussi régulièrement pris de malaises lors desquels il revoit une scène dont il a été témoin à l’âge d’un an et demi.
Les deux jeunes gens sont destinés à se retrouver mais où ? Quand ? En 1984 ? Dans 1Q84 ? Dans cette vie ? Dans la mort ?

Mon avis : ce livre traînait dans ma PAL depuis un certain temps. J’attendais une occasion pour le sortir. Neko, ma binomette dans le challenge Destokage de PAL en duo, m’en a donné l’occasion en proposant une petite lecture commune.

Comme je savais que c’était le 1er tome d’une trilogie, je m’attendais à quelque chose de lent, où l’auteur pose ses pions comme un joueur de shôgi , jeu d’échecs japonais(ne vous inquiétez pas, avant de lire, je ne savais pas ce que c’était).

Et effectivement, c’est lent, il ne se passe pas grand chose et surtout, on n’apprend pour le moment  rien.

Alors, attention cependant à ne pas passer certains passages. Murakami navigue entre les personnages d’Aomamé et de Tengo. Parfois, on a l’impression qu’il se répète et qu’il fait cela pour grossir son livre. Monumentale erreur !!!!! A chaques explications, il rajoute quelque chose de nouveau.

En revanche, j’ai été très surprise par le style. Le peu que j’ai lu de Murakami était très poétique et fantastique. Là, ce 1er tome est très terre à terre et assez érotique (bon, on est loin des 50 nuances quand même). Je me demande si le titre 1Q84 n’annonce pas une suite assez olé olé !

Petit point Challenge Destokage de PAL en Duo

Voici où nous en sommes côté score avant la validation de ma participation

Stefiebo et Neko seront le duo : Tristan et Yseult
Neko : + 30 pt
Thème 1 :La dame de Monsoreau  (Alexandre Dumas) : + 10 pt
Thème 2 : Le Puits des Mémoires, tome 1 : La Traque (Gabriel Katz) – 381 pages : + 5 pt
Doublage de point : 1Q84 de Murakami

Stefiebo : + 15 pt
Thème 1 : Frank Mc COURT- Une enfance irlandaise Tome 1 : Les cendres d’Angela : + 10 pt
Thème 2 : Beloved de Toni Morrison – 379 pages : + 5 pt
Doublage de point : 1Q84 de Murakami,

 

Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre la suite de ce challenge !

1

 

Advertisements

2 thoughts on “1Q84

  1. Merci de cette chronique… je n’arrive pas à lire ce Murakami ! tu ne m’y encourages pas beaucoup 😉 !

    1. De rien !
      Je suis partie dans l’idée que comme c’est un 1er tome, ce sera forcément long et sans suspens. Du coup, ça m’a aidé à appréhender cette lecture.
      Mais ça m’a quand même donné envie de lire la suite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s