Mille Orphelins suivi des Les Enfants Fleuve

 

Les histoires :

Mille orphelins : Dragan Bajuk Slator revient pour la dernière fois sur sa terre natale. Tout au long de sa marche, il est suivi par un enfant étrange, puis un groupe entier. Ce sont les orphelins nés de sa longue et solitaire errance à travers le monde.
Les Enfants Fleuve : Une nuit, un village est noyé par la crue millénaire qui le borde. Les survivants ne peuvent que pleurer. Mais le lendemain, le fleuve rend les morts. De cette nuit entre rescapés et défunts naîtront des enfants au destin particulier, errant de colline en colline.

Mon avis : c’est la première fois que je lisais Gaudé en théâtre et je dois dire que je n’ai pas trop apprécié. Non que sa plume soit mauvaise, loin de là. C’est juste qu’il y avait un peu trop de lyrisme à mon goût, trop d’envolée lyrique pour reprendre un terme plus critique.

Au final, bien que ces lectures soient courtes (les deux pièces font 70 pages réunies), on reste un peu sur notre faim avec plein de question en suspens. Dragan est-il mort ou en train de mourir par exemple ? (Même si on le pressent fortement).

Cependant, on retrouve les thèmes chers à Gaudé (Mille orphelins m’ont beaucoup fait penser à la Mort du Roi Tsongor)

Du coup, avec cette lecture, je peux rayer un ouvrage dans le cadre du Challenge Laurent Gaudé organisé par UnChocolatDansmonRoman

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s