Pour seul cortège

https://i1.wp.com/www.livraddict.com/covers/82/82818/couv67364709.jpg

Livre reçu grace au parrainage du Match de la rentrée littéraire de Priceminister. Un chocolat dans mon roman me l’a vivement recommandé.

L’histoire : Alexandre le Grand se meurt. Il le sait. Ses proches non. Mais ils vont se battre pour ce grand royaume et son héritage.

Mon avis : j’ai été conquise par le style de l’auteur très lyrique et poétique. Chaque personnage va être face à son destin… Alexandre va mourir, Dryptéis veut échapper au sien mais ne le pourra pas… Elle arrivera tout de même à sauver son fils au prix du sacrifice le plus terrible qu’il soit pour une mère.

On est littéralement happé par les personnages, par ces voix qu’on a du mal à reconnaître dans un premier temps mais qui donnent énormément de profondeur…Ca peut paraître déconcertant et on est parfois tenté de se dire que les personnages ont un peu fumé la moquette avec ces voix qu’ils entendent. Cependant, dans une certaine manière, cela m’a fait penser à Homère et au style épique de manière générale. Ces voix s’entremêlent et nous touchent au plus profond de nos sentiments. Comment ne pas souffrir avec Dryptéis lorsqu’elle découvre sa soeur, enceinte de l’unique héritier d’Alexandre, morte. Comment ne pas trembler en voyant ce cavalier sans tête approcher…

Le thème de la lutte pour le pouvoir est très bien traité et encore d’actualité. Le corps est à peine froid que les vautours tournent.

Les soupçons vont croître. Les dissensions se faire jour. Perdiccas et Ptolémée se sont violemment empoignés sur le partage de l’Empire. Les coups vont pleuvoir c’est certain. A quoi va-t-il participer maintenant ? Il va devoir faire comme tous les autres : choisir son camp et lutter contre ceux qui furent autrefois ses amis.

Comme dirait l’autre, toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé serait purement fortuite.

Toutefois, une lueur d’espoir : le soutien indéfectible au souverain et surtout à sa mémoire.  La lutte pour le pouvoir n’est rien comparée à la mémoire d’Alexandre qui voulait aller encore toujours plus loin… Les 5 cavaliers du Gandhara accompliront le dernier souhait d’Alexandre : défier Chandragupta. Et tant pis s’ils doivent mourir. Et Dryptéis, par la pensée, sera le seul témoin de cette dernière bataille d’Alexandre… Elle qui voulait vivre loin de tout ça…

Advertisements

One thought on “Pour seul cortège

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s