L’Ombre du Vent

Le premier Zafon que j’ai lu, sur l’insistance de mon père. C’était il y a longtemps. Le baby Challenge lectures contemporaines de Livraddict m’a permis de me replonger dedans.

L’histoire : Daniel est encore un petit garçon quand son père, libraire, lui montre le Cimetière des Livres Oubliés. Son père lui demande de choisir un livre et de l’adopter comme on adopterait un enfant. Le choix de Daniel se porte sur L’ombre du Vent, d’un certain Julian Carax. Daniel va dévorer ce livre et chercher à en savoir plus sur cet auteur. Il ne doutait pas que ce roman serait très dangereux.

Mon avis : j’aime beaucoup cette idée qu’on ne choisit pas un livre par hasard. Certes, Daniel ici, erre dans les allées du Cimetière des Livres Oubliés mais pourquoi a-t-il choisi CE livre en particulier ? Pourquoi ne pas avoir choisi celui du dessus, d’à côté ? Là est le mystère. Pourquoi nous choisissons tel ou tel livre ? Parfois, c’est le hasard le plus parfait… Souvent, il y a un élement qui nous le fait choisir. Une couverture, une critique, le bouche à oreille. Sauf que pour nous, le choix n’est pas si lourd de conséquences… Tout au plus, il nous bouleverse, nous fait rire, pleurer, relativiser, changer un point de vue…
L’Ombre du Vent ne laisse pas indifférent. D’une part, parce qu’il est très poétique. Les descriptions de Barcelone le sont tout particulièrement et ce quelles que soient les saisons où l’intrigue se situe. Je ne suis jamais allée à Barcelone mais franchement, Zafon m’a donné envie d’y aller.
D’autre part, l’intrigue est très très bien ficelée. Ok, il y a beaucoup de longueurs et je ne cache pas que j’ai eu, les deux fois où je l’ai lu, énomément de mal à me mettre dedans. On se demande par moments où l’auteur veut en venir. Et il réussit à nous amener là où il veut, sans qu’on s’en rende compte. Jamais je ne me serais doutée du secret qu’il y avait entre Julian et Penélope. Là, je suis tombée des nues. Pour le coup, on poursuit la lecture, dont le rythme s’intensifie, car la pelote des intrigues commençant à se dénoudre, on veut connaître la fin…
Les personnages sont tout particulièrement intéressants. Même si la période de guerre est toute particulière, c’est fou de penser comment la nature humaine peut retourner sa veste. Les gentils deviennent des méchants. Des méchants ne le sont pas tant que ça. Et certains restent tels qu’ils ont toujours été… Même s’ils ont voulu cacher leur véritable nature…

Et voilà, une très bonne lecture qui me permet de rayer un 7eme livre de ma liste !

Advertisements

4 thoughts on “L’Ombre du Vent

  1. J’aime tellement ce livre et cet auteur.
    Quand j’étais a Barcelone, j’ai pas arrété: « tu te rends compte? on mange sur la place où… » etc etc… j’ai hate d’y retourner du coup ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s