Maudite soit-elle

Voilà le 1er livre lu dans le cadre d’un partenariat avec les éditions Scrineo proposé par Livraddict. J’en profite pour les remercier chaleureusement tous les deux de m’avoir sélectionnée !

L’histoire : Nathalie allume sa télé et regarde les informations. Non, on ne parle pas de la mort de Coluche mais d’un fait divers : le meurtre, horrible, d’un retraité de Cassis. Ce retraité, elle le connaît. Malheureusement. Il est venu voir sa mère, des années auparavant. Deux heures après, sa mère se suicidait…
Nathalie va se plonger, avec son mari d’avec qui elle a divorcé, et leur fille, dans son histoire familiale, très secrète. Mais le danger plane…

Mon avis : pour une 1ere participation à un partenariat, je n’ai pas été déçue. Je ne suis pas trop thriller. Ou alors, il faut qu’ils soient exceptionnels. Là, je dois dire que j’ai été dès les premières pages, séduite.
Le style est très fluide. L’auteur ne se perd pas dans des descriptions inutiles ou autres digressions. Il va à l’essentiel. En revanche, il pousse bien l’analyse psychologique des personnages. Et on finit par s’attacher à cette famille, peu conventionnelle, mais tellement réaliste.
Le fait que les chapitres soient si courts présente un avantage certain lorsqu’on lit beaucoup dans les transports en commun. En revanche, c’est très dangereux parce qu’on a toujours envie d’en lire un de plus, malgré l’heure tardive. Et ici, c’est le cas. Vincent Desombre maîtrise parfaitement l’art du suspens. Au fil des pages, on se demande où tout cette histoire va nous mener, ce qu’il va se passer. Et le fait de « couper » l’intrigue à la fin d’un chapitre nous pousse à continuer la lecture.
Cependant, j’ai trouvé que la fin arrivait trop brutalement. L’explication finale était trop subite. J’étais tellement prise par l’intrigue que j’ai été limite déçue de la révélation du secret de la famille de Nathalie. Elle tombait comme ça… Comme si tout ça n’était qu’anecdotique. D’accord, Natahlie est aux prises avec un fou et qui dit fou, dit situations peu rationnelles… Mais j’aurais préféré une explication plus lente, plus prenante, qui torture encore plus (heu… Je me demande si je ne suis pas folle là).
Cette histoire nous fait réfléchir à ce qu’on aurait fait pendant la 2nde Guerre Mondiale. Peut-on réellement considérer la mère de Nathalie comme une « s**** »pour ce qu’elle a fait ? Telle est la réelle question…

Bref, j’ai passé un excellent moment. Un peu trop court… J’ai hâte de lire de nouveau un Vincent Desombre.

Et pour aller voir le site des éditions Scrinéo, ici

Logo Livraddict

Publicités

2 commentaires sur « Maudite soit-elle »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s