HHhH

Extrait d’une petite conversation d’un mercredi matin.

Le Président : qu’allez-vous faire à Prague ?

Moi : une étude sur le droit Tchèque…

Le Président : c’est très bien! Vous m’en ferez une copie?

Moi : mais bien sûr…

Le Président : ceci dit, pour préparer au mieux votre voyage, je vous conseille la lecture d’HHhH de    Laurent Binet. L’intrigue se passe à Prague et raconte l’attentat contre Heydrich. Je vous le passerai une fois que je l’aurais fini…

Moi : Merci….

Ni une ni deux, le Président parti, je me rue sur internet, lis le résumé et là, je me dis que je ne peux pas    attendre qu’il ait fini ce livre.

Un petit tour à la Fnac le samedi suivant, mon dernier bouquin que je me dépêche de finir (en même temps, il ne    me restait qu’une dizaine de pages) et c’est parti.

Je dois dire que j’ai été assez surprise par ce roman, ou devrais-je dire, par cet essai.

L’idée de faire partager les errements de l’auteur (« comment expliquer cela? »/ »Dois-je mettre cela? »/ »Comment    décrire cette scène? ») était assez audacieuse. Cependant, ça m’a assez vite énervée… Pourquoi dire que finalement, il ne va pas mettre ce qu’il vient d’écrire alors qu’au final, c’est    écrire?

Ses partis-pris m’ont vite lassée également. Qu’ils en veuillent à Saint-John Perse, Tiso, Chamberlain,    Daladier et tous ceux qui ont participé à l’avènement du nazisme et d’Hitler, je veux bien le comprendre. En revanche, en critiquant ceux qui ont écrit sur le même sujet que lui (allant même    jusqu’à les traiter de cons) ou fait des films, on peut se demander s’il n’est pas mû d’une certaine sur-estime de soi qui est quand même assez présomptueuse, surtout lorsqu’il s’agit d’un    premier roman.

Ceci dit, le travail d' »historien » est remarquable et beaucoup moins rébarbatif qu’un livre d’histoire. Le    découpage en micro-chapitres (pas moins de 257) permet une lecture assez fluide. Ce livre est sans doute le meilleur hommage qu’il rend à ces anomymes qui ont tant fait…

Edit : en juin 2010, je suis allée faire une virée à Prague. Forte de cette lecture, j’ai cherché cette fameuse crypte. Je l’ai trouvée et j’ai pu la visiter.

Voici quelques photos  http://www.flickr.com/photos/stefiebo/4736316268/

L’homme qui gardait cette crypte m’a parlé de ce livre. Je lui ai dit que j’étais là parce que je l’avais lu. Malheureusement, ses pauvres notions d’anglais ont eu raison d’une conversation passionnante…

Publicités

2 commentaires sur « HHhH »

  1. je l’ai emprunté à la biblio pour mon challenge historique, j’espère aimé, je suis plus ou moins fan de roman de ce genre, il y en a qui me plaisent beaucoup ou pas du tout, c’est souvent les 2 extrèmes

    1. Il est vraiment très bien ! N’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé…
      Pour la petite histoire, quand je suis allée à Pragues, j’ai supplié l’homme pour aller voir les lieux de l’action… On a un peu galéré pour trouver parce que c’est tout petit mais on y est arrivé !
      On est tombé sur un monsieur qui nous a parlé du livre. On lui a dit qu’on était là justement grave au livre ;-).
      Mais la conversation était vite limitée vu qu’il ne parlait pas trop trop anglais…
      Dommage…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s